Prendre soin de sa voix pour animer ses formations

Prendre soin de sa voix pour animer ses formations

Je suis certaine que ceux qui ont déjà beaucoup d’expérience en termes d’animation de formation ou qui sont enseignants savent déjà que leur outil principal au-delà de leur pédagogie et de leur gestuelle, c’est leur voix.

En matière de communication, sachez que, selon l’étude menée par Albert Mehrabian à la fin des années 1970, 38% de l’attention de votre auditoire est retenue par votre capacité à maîtriser votre outil vocal (intonation, placement de la voix, diction).

Je sais que cela date un peu, toutefois je pense que la majorité d’entre vous n’a pas besoin de cette étude pour le savoir !

Votre voix est essentielle dans votre pratique de formateur

Elle vous permet de mettre du dynamisme dans votre pratique.

Vous devez parler suffisamment fort pour être entendu du fond de la salle, mais ne pas hurler non plus sous peine de vous casser la voix (n’est-ce pas Patrick 😉). Si votre voix est trop faible, vous perdez votre auditoire qui se met à parler ou à regarder ses pieds en s’ennuyant ferme. N’hésitez pas à lire mon article sur le sujet.

Il faut également varier le débit et le ton de votre voix, ni trop lent, ni trop rapide, ni trop monotone. Bref ! Énormément d’injonctions qui peuvent être très stressantes pour vous.

Je vous recommande avant tout d’articuler, de prendre votre temps pour finir vos phrases, de respirer et de ne pas hésiter à pratiquer le silence. Cela s’apprend avec l’aide d’un professionnel ou par la pratique, tout simplement.

En effet, la voix c’est un organe sensible !

Peut-être à la fin de la journée avez-vous déjà eu la voix cassée, fatiguée…

Peut-être avez-vous, comme moi perdu subitement votre voix pendant 3 jours à cause d’un vilain virus. Cela m’a obligé à annuler et déplacer 3 jours de formation, dont 1 journée avec un nouveau client, qui ne m’a pas cru (c’est mon mari qui l’a appelé pour moi) et a rompu le contrat. Je n’ai jamais retravaillé avec cette personne par la suite, comme si elle s’était sentie trahie, alors que c’est ma voix qui m’avait trahie (pleurs !). Toutefois, c’est grâce à cela que j’ai trouvé mon astuce numéro 3 que je vous partage en fin d’article.

Ok j’arrête de vous raconter ma vie. Revenons à nos moutons !

Votre voix parle de vous, elle est le reflet de vos émotions

En plus d’être un redoutable outil de communication, votre voix est bien plus que cela. Elle vous relie aux autres, elle transmet des messages bien plus nombreux que vos mots.

La voix peut être séductrice, profonde, chaleureuse, charismatique…

Elle trahit aussi nos émotions, nos contrariétés, notre agacement, notre stress, nos joies, nos émois…

Donc lorsque notre voix souffre, cela impacte la perception que les autres ont de nous !

Cela peut même affecter notre moral ou nous stresser si on se sent profondément en désaccord avec elle et notre moi profond. C’est pourquoi plus haut je parle de trahison concernant cette voix qui refuse de sortir de ma gorge !

Comment ne pas maltraiter votre voix

Pour ceux qui débutent dans l’animation de formations vous constaterez rapidement que vous ne pourrez pas crier pour vous faire entendre indéfiniment, surtout pendant 7 heures, tous les jours de la semaine.

Parler fort ne signifie pas crier ou forcer sur sa voix ; au contraire, il faut poser sa voix.

Étonnamment ;-), cela passe par la posture et par la respiration.

Pour cela, il faut se tenir droit, debout si possible, bien équilibré sur ses pieds et libérer son diaphragme (respiration abdominale) pour respirer pleinement et non uniquement avec les poumons (respiration thoracique).

Vous pouvez lire aussi mon article sur la façon d’occuper l’espace.

Bien sûr, si vous mangez bien, dormez bien et surtout buvez de l’eau régulièrement, votre gorge sera reposée et bien hydratée. Si vous êtes fumeur, votre voix a sûrement bougé, elle peut s’être un peu plus éraillée et rauque avec le temps car le tabac produit cet effet. Je ne vous demande pas de cesser de fumer (chacun est libre de faire ce qu’il veut). Par contre, vous devrez veiller à bien vous hydrater et à faire davantage d’exercices préparatoires pour que votre voix chauffe tranquillement et puisse porter loin.

Mais sachez également que les plats très épicés et le café à haute dose peuvent être mauvais pour la clarté de votre organe vocal.

voix de formateur

Comment apprendre à porter sa voix ?

Il existe différentes méthodes comme la relaxation, la méditation, le yoga ou la cohérence cardiaque pour retrouver du tonus vocal en cours de journée.

Vous pouvez également prendre des cours de théâtre ou de chant avec un professeur, les orthophonistes peuvent aussi vous aider à placer votre voix.

Le but pour vous avec ces professionnels sera de trouver votre médium, à savoir la bonne tessiture de votre voix pour qu’elle porte loin sans fatigue.

Pour vous familiarisez avec ce fameux médium, vous pouvez exécuter un exercice très simple … en vérifiant que vous êtes bien seul chez vous !

Sautez sur place et secouez votre corps tout en laissant échapper le son le plus naturel possible de votre gorge.

Au bout d’une quinzaine de secondes, vous entendrez votre «vraie» voix!

Il n’y a plus qu’à reproduire cette tessiture pour prendre la parole en public.

Comment faire face au froid ?

Au début de ma carrière, j’ai souvent souffert des courants d’air et du froid sur ma gorge avant de comprendre quelques petites choses que je partage modestement avec vous aujourd’hui.

Comme j’anime dans des endroits très différents, un coup la salle est surchauffée ou glaciale. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de régler le chauffage ou la climatisation. Je crois que le pire pour moi c’est d’animer dans une salle de formation avec la climatisation juste au-dessus de la tête ou qui me souffle dans la nuque en permanence. Idéal pour attraper un chaud froid et perdre ma voix pour la fin de la journée et même de la semaine.

Ma première astuce c’est de toujours avoir un foulard sur moi, ou une écharpe à portée de main, été comme hiver (sauf s’il fait 40 degrés dans votre salle bien sûr 😊). Il existe des écharpes ou foulards de toutes les couleurs, de toutes les matières, de tous les styles et aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Évitez cependant les matières qui grattent ainsi que les pulls à col roulé qui vous énerveront dans des salles pouvant être surchauffées l’hiver. Je vous vois déjà d’ici en train de retirer votre pull en vous tortillant pour ne pas enlever votre tee-shirt ou votre chemise et montrer votre nombril à tout le monde en même temps (lol).

Ma deuxième astuce c’est de toujours chauffer ma voix AVANT. Pour cela, je parle toute seule dans ma voiture quand c’est possible ! Sinon, plus simplement, j’ai toujours une thermos avec moi avec du rooibos chaud et sucré afin d’en boire avant de démarrer la journée. Avec le temps, j’ai arrêté de penser que je trouverai sur place de quoi boire chaud, autre chose que du café (pas bon pour le palpitant) ! Bien sûr vous pouvez choisir la boisson de votre choix sucrée ou non, tant qu’elle permet de chauffer votre voix (sans vous brûler, non plus 😊).

Ma dernière astuce lorsque je sens que ma voix a souffert : la tisane de thym au citron. Et quand j’ai la gorge irritée : cuillère à café de miel de fleurs avec 2 gouttes d’huile essentielle de citron (vérifiez que vous n’êtes pas allergique avant).

formateur protégeant sa voix du froid

Je pense avoir fait le tour de mes astuces pour vous aider à prendre soin de votre voix.

N’hésitez pas dans vos commentaires à me partager les vôtres.

A très vite

Nathalie

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  

7 thoughts on “Prendre soin de sa voix pour animer ses formations

  1. Bonjour !

    J’ai tout le temps la voix cassée et enrouée après des présentations pour le travail (en voulant porter ma voix et être assertive). Je ne pense jamais à chauffer ma voix avant et je me rends compte que c’est une grossière erreur …Merci pour ces explications et ces précieux conseils !

    Je suis également de l’équipe tisane citron-miel, ça marche du feu de dieu !

    1. Merci Mélissandre. La petite pastille au miel citron marche aussi, à sucer à la pause car sinon on a des difficultés à articuler, mais cela adoucit et réchauffe également la voix.

  2. Bonjour,
    C’est un réel stress pour moi de prendre la parole car j’ai une petite voix qui ne porte pas bien loin. Lorsque j’anime un atelier, ma gorge se noue et combien de fois j’ai entendu plus fort, nous n’entendons pas et cela me paralyse encore plus. Je finis par accélérer mon débit afin de boucler l’atelier très vite. Je retiens quelques conseils tels que : sauter, bouger son corps et produire le vrai son de sa voix, s’exercer et choisir une méthode de relaxation. Je vais méditer là-dessus car bientôt je vais réaliser des podcasts ainsi que des vidéos. Merci pour tes ces conseils 😉

    1. Bonjour Soraya, essayez de bien chauffer votre voix avant de parler, prenez aussi le temps de respirer avec le ventre et surtout, demandez aux gens du fond de venir s’installer devant s’il y a des places, ils peuvent aussi faire un petit effort :). Je vous souhaite bon courage et une belle journée.

  3. Merci pour ce très bon article. En tant qu’enseignante, j’ai eu la chance de bénéficier d’une formation “voix et gestes” de qualité, et ça change tout. J’ai notamment appris à pratiquer le silence, comme tu le mentionnes dans ton article. J’en avais peur, et en essayant je me suis rendu compte qu’au contraire, mes cours et interventions gagnaient en qualité. Dans le même registre que le thé du matin, le bol de soupe du midi est une grade aide pour moi lorsque ma voix est sollicitée sur une journée entière. 😉 On peut la préparer maison chez soi, et un micro ondes suffit pour conjuguer préservation de la voix et déjeuner healthy 😋

    1. Merci à toi pour ce partage de bonne astuce. C’est effectivement une super bonne idée de boire de la soupe à midi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :