Animer de façon ludique : la technique des « post-it »

Animer de façon ludique : la technique des « post-it »

J’aime la technique des « post-it » en animation de formation car c’est un outil très dynamique, ludique et facile à utiliser.

Cet outil ne demande pas de connaissances techniques particulières pour vous ou vos apprenants, sauf si vous utilisez un outil informatique comme Padlet ou le logiciel post-it Draft.

Dans quels cas utiliser la technique des post-it ?

Cas 1 : quand vous avez un grand groupe et qu’un tour de table serait inefficace car trop long, le temps que chacun puisse s’exprimer.

Cas 2 : lorsque vous avez beaucoup de timides dans un groupe et qu’ils n’osent pas prendre la parole à cause des « Grincheux » et « Profs » qui monopolisent l’attention. Cela permettra à tous de pouvoir s’exprimer.

Cas 3 : le supérieur hiérarchique est présent et personne n’ose s’exprimer ouvertement devant lui, notamment sur des sujets « critiques ».

Le matériel

Un bloc de post-it jaune et plusieurs blocs de couleurs différentes (bleu, rose, orange, vert…). Ce qui vous fait plaisir.

Un support pour les « coller » comme un grand tableau blanc ou plusieurs feuilles de paperboard que vous pourrez fixer au mur grâce à de la pâte à fix (voir mon article concernant la mallette du formateur).

Au moins un stylo par personne.

Des feutres pour le paper board afin de dessiner les flèches, entourer…

Les consignes

Dans cette technique d’animation tout repose non sur l’outil mais sur l’art et la manière dont le formateur va l’introduire, l’expliquer, le mettre en place et l’animer.

C’est un outil à l’écrit pour libérer la parole 😊, donc la plupart du temps, l’anonymat est de rigueur. Ce qui est important c’est ce qui est inscrit sur le post-it et non l’auteur du post-it !

Vous allez donc donner des consignes claires pour que cet outil soit pleinement opérationnel et efficace.

Tout d’abord, expliquez que vous allez mettre en place un jeu d’animation qui s’appelle « la technique des post-it » afin que chacun puisse librement s’exprimer et dans un souci de gain de temps.

Déterminez les couleurs des post-it que vous allez demander aux stagiaires d’utiliser. Par exemple, uniquement des jaunes pour que l’anonymat soit parfaitement respecté (il faudra que ce soit vous qui fassiez le dépouillement, par exemple). Vous pouvez dire « inscrivez les points négatifs sur les post-it rose et les positifs sur les verts ».

Répartissez les post-it en plusieurs tas sur les tables pour que les gens puissent les attraper sans devoir se lever.

Soyez clair dans votre demande.

Par exemple : précisez que les gens doivent écrire 3 mots sur chaque post-it en majuscules. Ils prendront autant de post-it que nécessaire. Ils ont 3 minutes pour écrire autant d’idées qu’ils le souhaitent sur les post-it sans échanger avec leur voisin. Quand ils ont terminé, ils posent les post-it devant eux et c’est vous qui les ramassez par paquets, ce qui respectera complètement l’anonymat (cas 3).

Il est de toute façon préférable de ne pas tomber dans le piège de questionner « mais qui a pu écrire ça… ? ». Au risque de devoir générer/gérer des relations difficiles avec les stagiaires. Voir mon article à ce sujet.

Exemple de jeu des post-it dans le cas 1

Vous voulez que chacun puisse répondre à cette question : « quels sont les 5 grands problèmes que vous rencontrez lors de l’animation de vos réunions ». Ecrivez-la au tableau ou projetez la à l’écran.

Rappelons le contexte du cas 1 : les gens sont nombreux et vous manquez de temps pour faire un tour de table.

Mettez des paquets de post-it jaunes répartis sur les tables afin que les gens les attrapent facilement.

Déterminez le temps imparti (obligatoire pour l’efficacité) et mettez votre minuteur en route sur votre téléphone. Par exemple : 5 minutes.

Précisez aux gens qu’ils doivent écrire UNE idée en MAJUSCULE sur UN post-it et qu’ils doivent avoir au moins 5 idées mais qu’ils peuvent en avoir plus ou un peu moins, ce n’est pas grave.

Quand ils ont écrit une idée, ils posent le post-it devant eux sur la table.

Comme votre groupe est trop nombreux, il ne serait pas judicieux de demander à chacun de se lever pour coller ses post-it sur le tableau et encore moins de les lire et de les commenter. Ce serait pire qu’un tour de table !

Au fur et à mesure récoltez les post-it pour les coller sur le tableau. Prenez bien le temps de les lire pour les regrouper par même problématique. Quand le temps est écoulé, si les stagiaires sont nombreux demandez à un ou deux d’entre eux de vous aider à faire de même.

Grâce à cette technique vous aurez au tableau une carte de 5 ou 7 gros points à traiter, dans un temps record par rapport à un tour de table classique.

Libre à vous de continuer l’exercice des post-it pour trouver les solutions à ces problématiques en mettant cette fois les gens en sous-groupes. Un sous-groupe par problématique avec une couleur de post-it associée. Vous pouvez définir un temps d’échange par sous-groupe de 10 minutes, chaque sous-groupe retraçant ses 5 solutions en majuscules chacune sur un post-it. Ensuite, le rapporteur du groupe ira les coller au tableau. Visuellement vous aurez donc des paquets de solutions correspondant à chaque problème. Il vous suffira d’en faire la synthèse. Bien sûr si vous avez du temps, il est intéressant que le rapporteur de chaque groupe vienne exposer leurs solutions.

Faites attention à maîtriser votre groupe pour que cela ne lance pas un débat de pour et contre.

Exemple de jeu des post-it dans le cas 2

Vous voulez que chacun puisse répondre à cette question : « quels sont les 5 grands problèmes que vous rencontrez lors de l’animation de vos réunions ». Ecrivez-la au tableau ou projetez-la à l’écran.

Rappelons le contexte du cas 2 : vous avez un groupe de taille normale mais beaucoup de timides ou des « grandes bouches » qui empêchent involontairement les autres de parler.

Mettez des paquets de post-it jaunes répartis sur les tables afin que les gens les attrapent facilement.

Déterminez le temps imparti et mettez votre minuteur en route sur votre téléphone. Par exemple : 5 minutes.

Précisez aux gens qu’ils doivent écrire UNE idée en MAJUSCULE sur UN post-it et qu’ils doivent avoir au moins 5 idées mais qu’ils peuvent en avoir plus ou un peu moins, ce n’est pas grave.

Quand ils ont écrit une idée, ils posent le post-it devant eux sur la table.

Comme votre groupe est hétérogène, il serait judicieux de demander à chacun de se lever pour coller ses post-it sur le tableau, de le lire et de les commenter. En demandant aux autres une écoute bienveillante. Précisez que chacun a le droit de s’exprimer et qu’il ne s’agit pas de critiquer ou d’ouvrir un débat.

Au fur et à mesure repositionnez les post-it sur le tableau pour les regrouper par même problématique.

Grâce à cette technique en moins de 15 minutes pour aurez au tableau une carte de 5 ou 7 gros points à traiter.

Libre à vous de continuer l’exercice des post-it pour trouver les solutions à ces problématiques en mettant cette fois les gens en sous-groupes. Un sous-groupe par problématique avec une couleur de post-it associée. Vous pouvez définir un temps d’échange par sous-groupe de 10 minutes, chaque sous-groupe retraçant ses 5 solutions en majuscules chacune sur un post-it. Ensuite, le rapporteur du groupe ira les coller au tableau et exposera oralement les solutions de son groupe.

Dans cet exercice les timides comme les gens à l’aise à l’oral auront tous pu s’exprimer. Cela augmentera le niveau de confiance en eux des timides, rééquilibrera les forces en présence et améliorera la cohésion de groupe.

Faites attention à maîtriser votre groupe pour que cela ne lance pas un débat de pour et contre.

Exemple de jeu des post-it dans le cas 3

Vous voulez que chacun puisse répondre à cette question : « quels sont les 5 grands problèmes que vous rencontrez lors de l’animation de vos réunions ». Ecrivez-la au tableau ou projetez-la à l’écran.

Rappelons le contexte du cas 3 : le responsable hiérarchique est présent et les gens sont mal à l’aise pour s’exprimer ou au contraire « l’attendent au tournant ».

Mettez des paquets de post-it jaunes répartis sur les tables afin que les gens les attrapent facilement.

Déterminez le temps imparti et mettez votre minuteur en route sur votre téléphone. Par exemple : 5 minutes.

Précisez aux gens qu’ils doivent écrire UNE idée en MAJUSCULE sur UN post-it et qu’ils doivent avoir au moins 5 idées mais qu’ils peuvent en avoir plus ou un peu moins, ce n’est pas grave.

Quand ils ont écrit une idée, ils posent le post-it devant eux sur la table.

Afin de préserver l’anonymat de tous, vous ramasser les post-it et tout en les lisant, vous les mélangez de manière ostensible toujours dans vos mains sous prétexte de commencer à les regrouper par catégorie.

Cette technique à deux avantages majeurs : elle préserve l’anonymat de celui qui a écrit et surtout elle vous permet de repérer les post-it comprenant des messages inappropriés que vous ne mettrez bien évidemment pas au tableau.

Là vous avez deux possibilités :

  • Placez les post-it sur le tableau pour les regrouper par même problématique ;
  • Ou écrire au tableau le contenu des post-it en les classant par thème.

J’utilise le deuxième cas de figure lorsque l’auteur du post-it est trop facilement identifiable ou qu’il y a trop de post-it inappropriés. Je garde ensuite dans ma poche les fameux post-it (tous) et je les jetterai ailleurs que dans le lieu de la formation.

Grâce à cette technique en moins de 15 minutes vous aurez au tableau une carte de 5 ou 7 gros points à traiter.

Pour la fin de l’exercice vous pouvez opter pour ce que j’ai dit dans le cas 1 ou 2 ou trouver votre propre solution.

Conserver une trace des post-it ?

A part dans le cas des post-it inappropriés qui ne seront pas affichés au tableau.

Vous pouvez prendre des photos de tous les tableaux de post-it afin de permettre aux stagiaires d’y retravailler le lendemain ou plus tard.

Vous pouvez bien sûr emporter les feuilles de paper et les post-it qui sont dessus. Malheureusement par expérience, je sais que ce n’est pas facile d’une part à ranger, d’autre part parce que les post-it se décollent et se perdent.

Toutefois n’oubliez pas d’en faire quelque chose car les agents de ménage passent souvent pendant la nuit et vous aurez perdu tout votre travail !

A vous de jouer !

N’hésitez pas à me faire part de vos réactions dans vos commentaires et à me parler de la façon dont vous utilisez les post-it.

A très vite

Nathalie

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  

5 thoughts on “Animer de façon ludique : la technique des « post-it »

  1. Utilisant régulièrement les post-it dans les pratiques Agile, je confirme que c’est efficace. Bon article pour initier à cette pratique en réunion 🙂

    1. Merci beaucoup pour ton retour, effectivement c’est un des nombreux outils du management agile pour animer des réunions, par exemple 🙂

  2. Dans mon ancienne vie, j’ai eu l’occasion d’assister à quelques réunions animées avec des post-it et je dois dire que j’ai adoré !! J’ai beaucoup aimé la souplesse que cela permet et le côté très visuel et ludique. Si un jour, l’occasion de représente et que cela s’y prête, je n’hésiterai pas à animer la réunion de cette façon. Merci pour tes conseils bien utiles !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :