3 astuces pour éviter que vos stagiaires meurent d’ennui dans vos formations :)

3 astuces pour éviter que vos stagiaires meurent d’ennui dans vos formations :)

Je ne cesse de le dire et je le répète encore et toujours : le stagiaire et ses besoins doivent être au centre de nos préoccupations dans nos formations sinon il s’ennuie !

Il vous est peut-être arrivé de mourir d’ennui lors d’une formation « animée » par un formateur qui lit ses notes, ne vous regarde pas, ne pose pas de questions… et j’en passe.

Hé bien vos stagiaires eux aussi risquent de s’ennuyer dans votre formation si vous ne respectez pas un certain nombre de choses dont je vais vous parler ci-après.

Bien sûr, je sais que vous vous dites qu’avec vous ce ne sera pas pareil et ce, pour un tas de super raisons !

Mais comme vous êtes curieux, je pense que cela vaut la peine de passer en revue quelques éléments essentiels pour donner vie et donner envie à vos stagiaires de suivre vos formations !

Dans cet article, je vais surtout accorder de l’importance aux besoins des stagiaires dans une formation en présentiel, si vous souhaitez aborder d’autres points, n’hésitez pas à m’en faire part dans vos commentaires.

Respecter le ou les besoins de vos stagiaires est fondamental car c’est ce qui va vous permettre de créer le climat de confiance nécessaire au déroulé de vos formations.

 

formationdeformateurs.fr

1 – Rassurer vos stagiaires pour éviter l’ennui

Il est indispensable dès le démarrage de la formation de rassurer vos stagiaires en présentant clairement :

  • Les objectifs de la formation;
  • Qui vous êtes et votre expertise dans le domaine concerné;
  • Le programme de la formation;
  • Sa durée;
  • Les temps de pause, leur durée et leur rythme (pour ceux qui doivent absolument passer un coup de tel ou consulter leur boîte mail pendant la journée);
  • Le temps de déjeuner : lieu, horaires (surtout de redémarrage);
  • Les règles du jeu : pas de portables, silence, écoute, temps d’échanges, modalités des jeux ou mises en situation… tout ce qui vous est nécessaire pour le bon déroulé de votre formation…

Le tour de table va vous servir également à mesurer les distorsions éventuelles entre votre programme et les attentes des stagiaires, profitez-en pour les rassurer à ce sujet. Vous allez vous adapter au mieux à leurs besoins (sans oublier de mener à bien votre formation, bien sûr !) dans le respect des objectifs à atteindre.

Si vous voulez en savoir plus sur le tour de table. Consultez mon article à ce sujet.

formationdeformateurs.fr

2 – S’assurer d’être compris

Un des besoins vitaux des stagiaires en formation c’est d’être sûr de bien comprendre ce que vous dites et où vous voulez aller et les emmener.

Inutile de vous dire que cela parait simple mais que c’est, en fait très compliqué.

Beaucoup de formateurs ne se rendent pas compte à quel point ils jargonnent, utilisent des termes techniques, des sigles et autres que seuls des experts de leur domaine seraient capables de comprendre (et encore, parfois je n’en suis pas si sûre !).

Le pire pour un formateur c’est de ne pas en avoir conscience. Je me souviens de cette formation en informatique à laquelle j’ai assisté dans le cadre d’un coaching commandé par une entreprise. Je devais coacher un formateur interne d’une cinquante d’années, très sûr de lui, qui animait des formations depuis 4 ans et dont les évaluations étaient catastrophiques. Il devait former des novices à l’usage des outils bureautiques courants et au logiciel « maison ». Dès les premières minutes, j’étais (comme le public) complètement larguée. Je n’avais jamais entendu autant d’acronymes déclamés de façon aussi pontifiante. Inutile de vous dire que le coaching de cette personne était indispensable et qu’il m’a fallut user de beaucoup de tact et de patience !

Si vos stagiaires sont débutants, il vous faudra vulgariser votre savoir pour le rendre accessible, puis petit à petit leur apprendre des termes techniques qui LEUR seront indispensables à eux dans LEUR univers, pas le vôtre.

Ce formateur avait tout simplement oublié qu’il ne formait pas des informaticiens, mais des gens dont le boulot était tout autre : comptable, magasinier, cuisinier, chef de service, femme de chambre…

S’assurer d’être compris c’est vérifier que les autres parlent le même langage que nous : mêmes codes, même langue, mêmes grilles de lecture… et ce n’est pas toujours simple.

Donc en un mot : SIMPLIFIEZ et vous aurez des gens qui progresseront grâce à vous, car ils sont là pour ça ; s’ils étaient déjà experts dans votre domaine, eh bien… ils ne seraient tout simplement pas là !

Je sais que dit comme cela ça parait simpliste mais, croyez-moi j’ai coaché de nombreux formateurs, de bons experts dans leur domaine, mais peu d’entre eux savaient se mettre à la portée de leur auditoire. Par contre, ça s’apprend !

formationdeformateurs.fr

3 – Les faire agir et interagir pour éviter l’ennui

On a tous assisté à des conférences d’une longueur pénible, sans possibilité d’agir, de poser des questions (sauf pendant 15 minutes à la fin des 2 heures !)

Une formation, ce n’est pas une conférence. Le but c’est d’enseigner quelque chose que les gens présents vont pouvoir mettre en application en suivant dans LEUR travail, dans LEUR quotidien, dans LEUR vie…

Je ne reviendrai pas ici sur ce qui pousse un adulte à apprendre. Je vous laisse consulter mon article à ce sujet.

Une chose est certaine : on apprend mieux en bougeant, en se questionnant, en faisant… bref en agissant plutôt qu’à rester des heures assis sur une chaise.

Il est primordial, sous peine d’ennui parfois mortel pour vos stagiaires, d’intégrer des jeux de rôles, des mises en situations, des exercices, des QCM… de l’ACTION dans vos formations.

On appelle cela la pédagogie active.

Encore mieux, quand vous les mettez en situation d’échanger avec les autres personnes présentes sous la forme d’exercices collectifs ou en binôme, dans un cadre bienveillant et sans jugements, ils interagissent, ils créent de la confiance entre eux et avec vous. Bref vous générez une vraie cohésion de groupe constructive et permettez l’apprentissage par le partage et le droit à l’erreur.

Et ce climat de confiance c’est ce dont vous avez besoin pour faire passer votre message en toute bienveillance, pour faire avancer les gens !

 

formationdeformateurs.fr

Il existe encore d’autres éléments à mettre en place pour qu’une formation ne soit pas ennuyeuse.

Lesquels utilisez-vous ?

A très vite dans vos commentaires

Nathalie

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “3 astuces pour éviter que vos stagiaires meurent d’ennui dans vos formations :)

  1. Bonjour,
    Je parcours votre site depuis maintenant une heure et j’en ai oublié de passer à table… Véritable accro à l’apprentissage et l’absorption d’informations, vos articles sont des mines d’or ! Des choses parfois si évidentes, mais que pourtant nous oublions. Je dois me résigner à prendre mon diner, mais je crois que je vais passer le reste de la semaine à vous lire. Merci beaucoup pour toutes ces informations écrites avec un soupçon d’humour et une pincée de bonne humeur. Tout est dans la recette ! Bien à vous. Florence

    1. Bonjour Florence, merci à vous de me lire, cela me fait chaud au coeur et si un sujet vous intéresse particulièrement, n’hésitez pas à m’en faire part, je serai ravie d’écrire un article. Belle journée. Nathalie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :